Lettre ouverte à la rédaction Sud-Ouest

37e Hestejada de las arts d’Uzeste Musical

Télécharger la Revue Presse 37e en PDF

Essai de compte-rendu poïélitique
Comme cela pourrait se confirmer dans cette épique époque opaque « L’artistique ? Ce n’est pas dans notre culture ! »
Poésie ? Musique artistique (et non pas industrielle commerciale) ? Chanson française authentique (ne pas confondre avec chanson en tube) ? Danse contemporaine ? Créativité découverte esprit critique curiosité interrogation connaissance apprentissage Ce n’est pas ce n’est plus la saison ? Quand l’industrie du divertissement remplit les cases de vide, vampirise les espaces du cerveau disponibles, quand l’histoire de France c’est le Puy du fou (c’est bien le mot!) quand la musique est à la rue, (pollution sonore radio-active 24heures sur 24) et hypnotise à tour de bras en attendant la prochaine Pub (violence de la publicité) on comprend que l’éducation artistique dès l’école maternelle, reste déterminante dans son rôle de constitution de la personne.
Constat d’échec ? Non. Nécessité de lutter ? Oui « Aux soleils de la lutte, la servitude fond. »
Donner, rendre conscience du rôle et de la place de l’artistique dans la société qui vient. L’artistique comme principe actif du développement de l’imaginaire, cette capacité de voir au-delà de l’horizon d’inventer de créer du récit. « Symbolique/imaginaire/réel : qui définit l’activité propre à l’être humain en temps qu’il est soumis à l’activité du langage et qu’il est de ce fait pris dans un système d’échange définissant aussi bien la culture que l’inconscient » Jacques lacan
D’ici d’en d’Uzeste Musical (37 années d’acte éduquant échangeant partageant initiant émancipant invitant à la découverte de l’histoire de l’art, de la pensée, cette façon d’étudier l’histoire en général) nous ne sommes au-dessus de rien ni de personne mais devant l’immense travail d’un commencement sans fin. Nous appre- nons en profondeur, nous tâchons de ne pas nous égarer dans les grandes surfaces. Nous ne cherchons pas à briller ni à spectaculariser (ça éblouit), nous cherchons à nous éclairer (on s’y voit mieux). D’ici d’en, les chiffres ne l’emportent pas sur les lettres, ni les photos sur les mots…
37e Hestejada de las arts

Cazalis : 300 personnes église et salle des fêtes pleines à craquer, la résine du pin en question St Symphorien : 500 personnes, le cercle ouvrier débordé, Jean Jaurès à l’œuvre Pompéjac : 300 personnes, théâtre sur le pré danse contemporaine et pyrotechnie diurne Lignan de Bazas : 400 personnes, salle des fêtes comble pour André Minvielle (les Éveilleurs de rêve) Noaillan : 300 personnes, Spécial musique contemporaine, rives du Ciron et église bondée pour Louis Sclavis Villandraut : 1500 personnes, artifice opéra inter-mutants rives du Ciron, Cie Lubat et Cie Pyro’Zié Villandraut : 800 personnes, église cour du château salle des fêtes , Philippe Torreton, Alain Leprest Villandraut : 800 personnes, idem, Roland Gori, Henri Texier Villandraut : 1000 personnes, spécial Archie Shepp Uzeste : 800 personnes, L’ Estaminet, collégiale, salle des fêtes, Michel Portal et Sylvain Luc, Jacques Di Donato
Parmi les 6000 festivaliers villégiateurs visiteurs touristes, la manifestivité en accueille plus de 1000 venus de France et de toute l’Europe, qui passent la semaine complète dans le Sud-gironde, logeant dans les gîtes les hôtels les campings chez l’habitant.
« L’origine est devant nous » Nous devons, mieux que jamais, imaginer, inventer nos vies nos avenirs sinon c’est le passé mort qui tendra à figer la créativité potentielle du présent vivant. Les artistes montrent que l’utopie ce n’est pas l’incongru ou l’inutile mais bien une méthode de penser pour le réel. « Rien ne peut séparer le réel de l’utopie qui l’a vu naître »
L’artiste (l’authentique) n’est pas au-dessus de la mêlée Il est dedans…. piétiné… souvent Et comme dit le philosophe : « Il n’est pas indispensable d’être un artiste pour user de l’imaginaire, de l’intuition et de la création, dans son champ d’action »
Longue vie à Sud-Ouest, ce journal qui à travers ses plumes sensibles et sa pensée critique objective reste un partenaire précieux de l’éducation populaire poïélitique.
Bernard Lubat, directeur artistique d’Uzeste Musical

Affiche 36 hestejada de las arts

Les Manifestivités de l’été 2013

Du 5 au 9 août ont lieu les Imagin’actions Éduc’Actives à Uzeste. Avec, pendant 5 jours, pour tous niveaux entremêlés, des ateliers autour du rythme comme moyen de transport et l’improvisation passeport pour l’imaginaire.Affiche des Imagin'actions éduc'actives d'août 2013

Du 17 au 24 août, la 36e Hestejada de las Arts (la grande fête estivale des arts à l’œuvre), 7 jours de manifestations poïélitiques où se mêleront musique, théâtre, cinéma, littérature. Avec Michel Portal, Sylvain Luc, François Corneloup, André Minvielle, Beñat Achiary, Papanosh, Los Gojats, Fabrice Vieira, Marc Perrone, Michel Etxecopar, Michel Macias (musiciens) Philippe  Torreton, Gilles Defacque, Richard  Martin, Richard Bohringer, Martine Amanieu, Cie Uz&Coutumes, Isabelle Loubère, Sylvie Gravagna, Juliette Kapla (comédien(e)s) René Martinez (conteur) Hamid Ben-Mahi (chorégraphe) Georges Didi-Hubermann (historien de l’art) Marie-José Mondzain, Bernard Stiegler (philososphe) Pascal Convert, Martin Lartigue (plasticiens)  Michel Monpontet, Charles Silvestre, Nicolas Roméas, J. Michel Djian (journalistes) Monique Chemillier-Gendreau (juriste) Roland Gori (psychanalyste) Thomas Lacoste, Laure Duthilleul, Fabien Béziat, Marcel Trillat (cinéastes) Margot Auzier (pyrotechnie) Antoine Chao (Radio Uz) ….ainsi que les jeunesses musiciennes d’Aquitaine et d’ailleurs…. et et bien d’autres artistes, fidèles partenaires de la manifestivité.
Voir le programme détaillé de la 36e Hestejada de las Arts.

Voir, télécharger, imprimer le dossier de presse

Les visuels

Présentation d’Improvista avec Michel Portal et Bernard Lubat

Retour sur la 35e Hestejada de las Arts